Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2017

Registre santé et sécurité au travail (RSST)

Notre plaquette synthétique spéciale RSST (merci au SNUDI FO 44 pour l'aide apportée) :

Plaquette Registre SST SNUDI-FO-50.pdf

 

Notice (1 page) envoyée le 24/04/17 par le Rectorat pour faire un signalement sur le RSST dématérialisé :

Procédure utilisation par les PE - RSST dématérialisé.pdf

 

Autre notice de connexion plus complète (4 pages) du Rectorat (2016) :

RSST_tutoriel-4 pages.pdf

 

 

Notice utilisateurs simples/extranet (23 pages) :

RSST_manuel_utilisateur_extranet2.pdf

 

Notice pour utilisateurs Directeurs d'écoles (28 pages) :

RSST_manuel_utilisateur_Directeur-d-ecole.pdf

 

Notice gestionnaires/intranet (17 pages) :

RSST_manuel_utilisateur_intranet2.pdf

 

17 novembre 2016

Spéciale inclusion

Le SNUDI FO prend acte de la volonté du Ministère et de l'IA d'installer l'inclusion dans les habitudes des PE. Nous pensons qu'il faut aussi permettre de parler à tous les niveaux des problèmes que peut poser l'inclusion dans le contexte d'austérité et d' "autonomisation" de l'Education nationale et de mise en cause des établissements spécialisés. Professeurs des écoles, vous êtes malheureusement de plus en plus nombreux à être confrontés quotidiennement à des effets collatéraux qui touchent les élèves, et les conditions de travail des personnels. Rapprochez-vous du syndicat pour toute question relative à l'inclusion.

Brochure 4 pages inclusion_scolaire_2016.pdf

Projet de fusion du CAPA-SH et 2-CAPA-SH en CAPPEI : Lettre d'Hubert Raguin à Najat Vallaud Belkacem.pdf

SNUDI FO - Communiqué ASH.pdf

22 février 2016

PPMS : le CHSCT ministériel s'inquiète

Pour FO, chefs d'établissement et directeurs d'école n'ont ni la qualification, ni les compétences pour élaborer les consignes de sécurité exigées par les circulaires ministérielles : la responsabilité de la mise en sécurité des élèves relève du PCS (Plan communal de sauvegarde).

Elle a donc fait inscrire à l'ordre du jour du Comité hygiène sécurité conditions de travail ministériel (CHSCT-M) du 11 février, la question actuelle des PPMS.

Le BO n°44 du 26 novembre 2015 a publié une nouvelle circulaire relative au PPMS des établissements scolaires. Le CHSCT-M n'a jamais été consulté sur la teneur de ce document relatif aux règlements et consignes en matière de sécurité contrairement à ce que stipule l'article 60 du décret 82-453 modifié.

Les Plans de sauvegarde doivent être cohérents entre eux. Les personnels de l’Education nationale n’ont pas cette qualification ni cette compétence et ne sauraient se substituer ni aux forces de l’ordre ou du ministère de l’Intérieur ni aux collectivités territoriales, qui doivent réglementer dans le cadre conféré par la loi sur la sécurité intérieure de 2004.

Exigez la communication du Plan communal de sauvegarde (PCS) qui concerne votre établissement.

16 décembre 2015

Personnels relevant de situations médicales particulières

Ci-dessous la circulaire relative au dispositif concernant les personnels relevant de situations médicales particulières: affectation sur postes adaptés, allègement de service, occupation thérapeutique - pour la rentrée 2016.

Vous pouvez nous contacter pour obtenir un aide au dépôt d'un dossier : snudifo50@gmail.com .

Circulaire relative aux postes adaptés et allègement de service pour la rentrée 2016.pdf

annexe 1-formulaire poste adapté 2016.docx

annexe 2-formulaire de demande d'aménagement de poste - allègement de service 2016.docx

annexe 3- demande d'occupation thérapeutique.docx

 

02 décembre 2015

PPMS : des directives qui posent plus de problèmes qu'elles n'en règlent

Communiqué du 2 décembre 2015 sur la nouvelle circulaire PPMS.

 

ppms nouvelle circulaire communiqué 15 12 02.pdf

 

01 décembre 2015

Consignes de sécurité : lettre à la Ministre

La lettre de FO du 25 novembre 2015 à la Ministre de l'Education nationale.

15-11-25-HR-NVB-vigipirate-consignes de sécurité.pdf

30 juin 2015

Réponse de la Ministre au CHSCT-M : « le recours à ce dispositif (M@gistère) ne revêt aucun caractère obligatoire ».

A l'avis émis le 12 juin par le CHSCT, unanime contre la généralisation de la plateforme de formation Magistère, la Ministre a répondu ce 15 juin...

« le recours à ce dispositif  (M@gistère) ne revêt aucun caractère obligatoire ».

 

Force ouvrière à l’initiative de l'abandon de M@gistère

 

A la demande de la FNEC-FP-FO, le CHS-CT Ministériel du 12 mars a été saisi des conséquences de la mise en œuvre du logiciel d’autoformation M@gistère. En effet le décret 82-453 modifié prévoit, dans son article 57, que le CHS-CT soit consulté sur les projets d’introduction de nouvelles technologies.

 

 

 

Sur proposition de la FNEC-FP-FO, un avis a été adopté à l’unanimité par FO, FSU et UNSA  lors de ce CHS-CT Ministériel qui se conclut par la préconisation suivante : «  le CHS-CT ministériel demande que celle-ci (la formation M@gistère) n’ait lieu que sur la base du volontariat et qu’aucune sanction ne soit engagée à l’encontre des collègues qui ne veulent pas entrer dans le dispositif et qu’une véritable formation soit mise en place ».

 

 

 

Les conséquences de l’utilisation de ce logiciel sur la santé des personnels

 

et leurs conditions de travail sont incontestables :

 

Formation continue au rabais qui ne correspond pas aux attentes et aux besoins des collègues.

 

Convocations de réunions entraînant un allongement de la journée de travail.

 

Heures de travail informel non comptabilisé.

 

Mise en place d’un dispositif d’auto évaluation, processus de culpabilisation individuelle qui peut fragiliser certains enseignants.

 

Absence de confidentialité lors des connexions internet (réseau social imposé).

 

Non respect de la législation du travail sur le télétravail.

 

 

 

Le SNUDI-FO qui demande la suspension immédiate de la mise en place de M@gistère s’est adressé, avec la FNEC-FP FO, à la ministre pour qu’elle applique l’avis du CHST-CT ministériel.

 

 

 

La ministre confirme que Ma@istère ne revêt aucun caractère obligatoire !

 

La réponse ministérielle en date du 16 juin vient de nous être transmise : « le recours à ce dispositif technique ne revêt aucun caractère obligatoire ».

 

 

 

M@gistère n’est donc pas obligatoire, ce qui répond à l’attente de nos collègues et correspond aux dizaines de vœux et/ou prises de position déposés par FO dans les CAPD ou CHS-CT départementaux.

 

 

 

 

 

Montreuil, le 23 juin 2015

 

22 mars 2015

Formation M@gistère : dossier

Motion M@gistère/Foad adoptée par les participants syndiqués et non-syndiqués au SNUDI FO à la réunion d'information syndicale du 18 mars 2015 à Cherbourg :

Motion RIS texte seul.jpg

 

 

Au niveau national : le dispositif M@gistère a du vent dans les voiles :

Sur la base des actions menées dans certains départements ( Côtes d’Armor, Ain, Haute-Loire…) et de
témoignages de collègues, lors du CHSCT-Ministériel du 12/03/15, FO a présenté les conséquences du logiciel sur la santé de l’utilisation de ce logiciel et le non respect de la législation par le Ministère . :

  •  Formation continue au rabais qui ne correspond pas aux attentes et aux besoins des collègues
  •  Convocations de réunions entraînant un allongement de la journée de travail
  •  Heures de travail informel non comptabilisé
  •  Mise en place d’un dispositif d’auto évaluation, ouvert de plus aux critiques des collègues
  •  Processus de culpabilisation individuelle qui peut fragiliser certains enseignants
  •  Absence de confidentialité lors des connexions internet (réseau social imposé)
  •  Non respect de la législation du travail sur le télétravail

FO a donc présenté l’avis suivant au CHSCT-M du 12/03/15 qui a été adopté à l’unanimité des organisations syndicales FO – FSU et UNSA :
Le Ministère de l’Education Nationale a choisi de mettre en oeuvre un logiciel de formation à distance
«M@gistère». Il l’a fait sans aucune consultation d’aucun CHSCT à quelque niveau que se soit et ce
en contradiction avec l’article 57 du décret 82-453 modifié.
Compte-tenu des nombreux problèmes posés par cette formation à distance, le CHSCT M demande
que celle-ci n’ait lieu que sur la base du volontariat et qu’aucune sanction ne soit engagée à
l’encontre des collègues qui ne veulent pas entrer dans le dispositif, et qu’une véritable formation soit
mise en place.

 

Compte-rendu du CHSCT-M 12-03-15.pdf

Magistere-Communiqué 19-02-15.pdf

23 octobre 2014

Droit à mutation : la ministre persiste et aggrave la situation

Le SNUDI-FO a été reçu avec la FNEC-FP-FO au ministère le 17/10/2014 au sujet du projet de note de service ministérielle portant sur les mutations interdépartementales et mouvements départementaux.

Alors qu’en 2014, seuls 23,09% des enseignants du 1er degré ont obtenu satisfaction dont 43,01% au titre du rapprochement de conjoints et alors qu’avant 2011, 40% des collègues obtenaient satisfaction dont 60% au titre du rapprochement de conjoints, le projet de note de service ne rétablit ni le droit à mutation, ni les règles du paritarisme.

Des milliers de collègues devraient donc renoncer à leur vie professionnelle pour pouvoir suivre leurs conjoints et leur famille.

Calibrage académique contre droit à mutation

FO constate que les majorations de points accordées aux rapprochements de conjoints avec prise en compte des années de mise en disponibilité ou de congé parental, n’ont pas permis de répondre aux demandes des personnels. Pour FO, l’inflation de points n’est pas une réponse aux problèmes de mutations. Les nouvelles bonifications proposées aujourd’hui par la DGRH vont inévitablement se heurter aux calibrages académiques de plus en plus restreints, du fait des suppressions de postes.

Le dépôt de la demande de RQTH doit suffire pour la bonification handicap

De nombreux collègues (ou leur conjoint) atteints de pathologies graves et invalidantes, n’ont pu prétendre, lors des opérations de mutation 2014, à la bonification handicap (100 points au titre du bénéfice de l’obligation d’emploi ou 800 points) en raison des délais de réception de la reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH).

Le SNUDI-FO dénonce le projet de note de service 2015 qui maintient ce dispositif. Il poursuit ses interventions pour que ces cas soient traités avec la plus grande bienveillance et la plus grande humanité et ainsi éviter des situations dramatiques pour ces agents et leur famille.

La ministre veut élargir les postes profilés en contradiction avec la réglementation

Le ministère prévoit que les directeurs d’écoles « les plus complexes », notamment ceux situées en REP+, les postes de CPC (conseillers pédagogiques départementaux ou de circonscription) et les postes de coordonnateurs de réseaux soient attribués sur la base d’un entretien préalable dans le cadre d’une commission d’entretien, qu’aucun texte réglementaire ne prévoit.

Le SNUDI-FO rappelle qu’aucun des GT ministériels sur les « métiers et parcours professionnels » fut-il « validé par le ministère » n’autorise une telle mesure contraire à la réglementation existante.

Le SNUDI-FO s’adresse immédiatement à la ministre pour que cette mesure qui instaure l’arbitraire et ne peut que renforcer le pouvoir des collectivités dans le choix des directeurs d‘école soit retirée.

17 septembre 2014

Communiqué du Snudi national sur la nocivité de la réforme

Les faits confirment la nocivité de la réforme

Le SNUDI-FO apporte tout son soutien à la grève des personnels territoriaux et des enseignants de Marseille pour la suspension de la réforme

Depuis leur publication, le SNUDI-FO demande l’abandon des décrets Peillon-Hamon mettant en place la réforme des rythmes scolaires qui territorialise l’école et le statut de ses maîtres.

Force est de constater qu’à cette rentrée scolaire, les faits dépassent les craintes de Force Ouvrière.

 

Les nouveaux rythmes scolaires, c’est le désordre à tous les niveaux

Ainsi, à Villeurbanne dans le Rhône, il a été fait appel à la police pour disperser un rassemblement de parents excédés par les conditions d’accueil de leurs enfants pendant les activités péri scolaires.

Ailleurs, ce sont des associations religieuses qui assurent ces activités.

On note ici qu’une personne âgée de 80 ans apprend la belote aux élèves, là que des cours de calligraphie sont mis en place pour des enfants de 3 ans.

Dans de nombreuses écoles, on ne compte plus les élèves qui sortent de l’enceinte scolaire alors qu’ils devraient y rester, qui restent alors qu’ils devraient partir, ce qui pose directement le problème de leur sécurité physique.

De nombreux parents font le constat que les activités qui étaient jusqu’à maintenant gratuites à l’école publique, deviennent payantes lorsqu’elles basculent dans le champ du périscolaire, y compris la sieste pour les enfants de maternelle.

Certains désinscrivent leur enfant de l’école publique pour le placer dans le privé.

D’autres parents font l’amalgame entre ces activités et les enseignants et s’en prennent à ces derniers.

De manière plus générale, les activités périscolaires se résument à des garderies quelquefois occupationnelles. Le constat général c’est que les élèves sont plus fatigués qu’auparavant et donc moins disponibles pour apprendre.

Les garanties statutaires et les conditions de travail des enseignants dégradées

Concernant les enseignants, le constat est accablant. Ce sont leurs garanties statutaires et leurs conditions de travail qui sont considérablement remises en cause.

Pour tous les enseignants, cette réforme se traduit par un jour de plus de travail le mercredi matin et la convocation d’animations pédagogiques le mercredi après midi.

Après avoirs introduit des horaires différenciés d’une école à une autre, le ministère a publié cet été un décret (litigieux car contradictoire au décret « fonction publique ») introduisant l’annualisation du temps d’enseignement pour tous les PE exerçant sur plusieurs écoles dont les titulaires remplaçants.

Dans de très nombreuses écoles, les enseignants se retrouvent en situation de surveillance des élèves qui attendent d’être pris en charge pour les activités périscolaires, effectuant ainsi des heures supplémentaires non rétribuées.

Les problèmes de réquisition de salles de classe pour assurer les activités périscolaires se multiplient.

Dans ces conditions, le SNUDI-FO réaffirme que la suspension de la réforme en vue de l’abrogation des décrets Peillon-Hamon constitue une urgence pour rétablir la sérénité dans les écoles du pays.. C’est la raison pour laquelle il apporte tout son soutien aux initiatives en cours.

Comme à Argenteuil dans le Val-d'-Oise où le SNUDI-FO, le SNUipp, la CGT et la FCPE appellent à un rassemblement à la mairie le 17 septembre « contre la réforme des rythmes et son application ».

Informé en particulier de l’appel à la manifestation et à la grève lancée à Marseille le mercredi 24 septembre par Force Ouvrière pour les personnels territoriaux et les enseignants afin d'exiger la suspension immédiate de la réforme, le SNUDI-FO appuie sans réserve cette initiative.

13 septembre 2014

Un ministère qui soit aussi celui des parents

Lors de sa conférence de presse de rentrée, Najat Vallaud-Belkacem veut que le MEN "devienne aussi le ministère des parents d'élèves"...arton132-re...fondation.jpg

"beaucoup de parents se sentent éloignés de l'école..." à 1:03.

Vidéo NVB Ministère des parents

12 septembre 2014

L'affaire Risso vue par le Snudi du Vaucluse, majoritaire dans le Vaucluse

Communiqué du défenseur syndical FO de Jacques RISSO

 Le 11 septembre 2014, le Juge des référés
du Tribunal Administratif de Nîmes a ordonné :

- la décision d’affectation de M. Jacques Risso en qualité d’enseignant adjoint pour l’année scolaire 2014-2015 est suspendue,

-  il est enjoint au recteur de l’académie d’Aix-Marseille d’affecter M. Jacques Risso, à titre provisoire, dans un délai de 15 jours, sur le poste de directeur d’école(qu’ilétait en droit d’obtenir à la 2ème phase du mouvement).

 

Rappelons qu’au mépris de l’engagement pris le 29 janvier 2014 devant les 3 secrétaires départementaux des syndicats SNUDI-FO, SNUipp-FSU et SE-UNSA et en présence de la Directrice Académique adjointe,  le Directeur Académique, Monsieur Dominique BECK, a poursuivi son incompréhensible acharnement contre notre collègue Jacques RISSO.

 

Alors que le protocole d’accord conclu le 29 janvier 2014 entre Jacques RISSO et M. BECK devait mettre fin à la procédure disciplinaire engagée, le Directeur Académique lui a d’abord infligé la sanction du blâme, sanction contre laquelle Jacques RISSO a déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Nîmes, recours en cours d’instruction.

 

Ensuite, le Directeur Académique a refusé à Jacques RISSO l’accès à la Hors Classe des Professeurs des écoles. Le ministère a désavoué ce refus et a accordé une promotion supplémentaire au département pour Jacques RISSO qui a donc obtenu sa promotion.

 

Bien que désavoué par le ministère dans son refus de promouvoir Jacques RISSO, le Directeur Académique a décidé, sans respecter les règles les plus élémentaires de mutation, de le chasser de son poste et de lui interdire l’accès à toute direction d’école.

 

Le Directeur Académique a d’abord tenté de l’affecter arbitrairement à la première phase du mouvement à titre définitif sur un poste d’adjoint en lui attribuant d’office des « vœux » géographiques. Le Directeur Académique a finalement renoncé face au refus unanime des élus du personnel et à la menace d’un appel à la mobilisation contre cet acte d’un arbitraire absolu.

 

Pour sortir de cette situation insupportable, Jacques RISSO a  accepté de participer à la 2ème phase du mouvement, en renonçant, dans une volonté d’apaisement, à formuler des vœux sur les 2 postes vacants de directeur et d’adjoint de l’école de Rustrel.

 

Contraint comme tous les collègues de formuler 30 vœux à cette 2ème phase, Jacques RISSO avait demandé en premier des postes de direction et il était certain d’en obtenir un compte tenu de son barème.

 

Bafouant les règles de mutation, le Directeur Académique lui a refusé l’accès à tous les postes de direction alors que son barème lui permettait d’accéder à son premier vœu.

 

La Justice vient de statuer ce 11 septembre 2014 sur le recours en référé déposé par Jacques RISSO contre son affectation arbitraire sur un poste d’adjoint et pour obtenir le poste de directeur qui lui revient en application des règles du mouvement.

 

Jacques RISSO est donc rétabli à titre provisoire et dans l’attente du jugement sur le fond dans son emploi de Directeur.

 

Cette décision de justice non seulement rétablit Jacques RISSO dans son droit et son honneur, mais elle atteste qu’il ne faut jamais se résigner à l’arbitraire et ne jamais accepter que l’Etat de droit soit bafoué.

 

 Le combat continue jusqu’à ce que Jacques obtienne totale réparation des préjudices qu’il a subis.

 

Avignon, le 11 septembre 2014 - 22h

Chantal Fassié

 Voir aussi le communiqué de la FNEC FP Force ouvrière :

risso_re_tabli_dans_ses_droits-communique_du_12_septembre...

 

06 mai 2014

Santé au travail : Infirmières de l'Education nationale

Lettre intersyndicale au Ministre pour demander le retrait de la MISSE et prévenir de la grève du 22 mai 2014 par le Syndicat national Force Ouvrière des Infirmière de l'Education nationale SNFOIEN, le SNICS-FSU, le SNIES-UNSA Education à télécharger :

Grève du 22 mai 2014 - Santé dans l'EN 9 04 14 courrier commun SNICS-FSU SNIES UNSA Education et SNFOIEN.pdf

 

Circulaire à télécharger du Syndicat FO des Infirmières de l'Education nationale SNFOIEN : dangers de la territorialisation, de l'interministérialité (MISSE), de la délégation de compétence...

Santé dans l'EN Circulaire SNFOIEN n3.pdf

20 février 2014

Plaquette : le registre santé et sécurité au travail.

Plaquette d'informations pratiques sur le RSST à visionner et imprimer ci-dessous.

Plaquette RSS au Travail (Snudifo50).pdf

05 février 2014

Plaquette CHS CT Académique.

La plaquette Snudi Force ouvrière d'information sur le Comité hygiène, sécurité et conditions de travail :

Plaquette-CHSCT-Recto.jpg

Plaquette-CHSCT-Verso.jpg

01 février 2014

Composition du CHSCT Départemental de la Manche

Représentants du personnel : 7 membres titulaires.

3 FSU (Snuipp pour le primaire)

2 CFDT (Sgen 1er degré)

1 UNSA (SE pour le premier degré)

1 SUD/SOLIDAIRES (Sud Education pour le premier degré)

 

Composition précise dans le document ci-dessous :

CHS-CT.pdf

 

Image allongee elections 2014