Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 septembre 2017

Carte scolaire : Mesures d'ajustement du 05/09/17

Communiqué FNEC FP FO 50

Comité technique du 5 septembre 2017 
 
La carte scolaire établie fin janvier et soumise au CDEN du 7 février avait l'allure d'un couperet pour nombre de groupes scolaires de la Manche.
Lundi 4 septembre, jour de la rentrée, l'administration a procédé à un certain nombre de comptages dans les écoles.
Mardi 5 septembre, dans le cadre du CTSD, après discussions avec les représentants du personnel élus, l'IA-DASEN a procédé à des ajustements : il a rouvert des classes mais pas partout où c'était nécessaire, et certaines fermetures auront des conséquences importantes, notamment en éducation prioritaire où pourtant les besoins sont plus marqués : en plus de Quettehou, Saint-Vaast-la-Hougue et Sainte-Marie-du-Mont sont classées REP mais ferment une classe cette année ; fermeture également pour Robert Doisneau et Simone Veil de Cherbourg-en-Cotentin, qui étaient en éducation prioritaire jusqu'à la réforme des ZEP de début 2015. Dans le même temps, l'administration demande aux enseignants de mettre en place l'inclusion massive des élèves en situation de handicap et supprime des postes d'assistance administrative.
Face aux inquiétudes des représentants du personnels dans le contexte de suppression de la majorité des contrats aidés, l'IA-DASEN a voulu rassurer : comme il s'agit d'une obligation légale, l'accompagnement des élèves handicapés serait toujours assuré.
Pour FO, il est clair que ce sont donc tous les autres contrats aidés (tâches administratives, cantine, encadrement périscolaire...) qui risquent de complètement disparaître.
La maternelle de Bricquebec, elle, souffre de la concurrence du privé alimenté par l'enchaînement des réformes que l'Education nationale subit.
FO demande l'arrêt des mesures d'austérité et des contre-réformes qui nuisent au service public d'éducation.
 
 
 
Liste des mesures prononcées le 05/09 par l'Inspecteur d'Académie - Dasen sur les classes/postes d'enseignants :
 
9 ouvertures : 
Auvers-Méautis, 
Condé/Vire maternelle, 
Equeurdreville Blum (demi-poste octroyé en janvier transformé en classe entière), 
Gorges-Le Plessis-Lastelle, 
Granville Dr Lanos, 
Saint-James élémentaire , 
Jullouville-Carolles, 
Plomb-Tirepied, 
Denneville
 
 
6 fermetures : 
Bricquebec maternelle,
Donville-les-Bains, 
Cherbourg Doisneau, 
Cherbourg Veil,
Sainte-Marie-du-Mont fermeture de classe confirmée mais le Dasen maintient le jour de décharge de direction (par anticipation du dédoublement de CP l'an prochain),
Saint-Vaast-la-Hougue.
 
 
10 annulations de fermeture : 
Glacerie Bellevue, 
Beauchamps-Folligny,
Saint-Lô Yser,
Ste-Mère-Eglise, 
Carentan Les Roseaux, 
Cerisy-la-Forêt, 
Chérencé le Héron-Ste-Cécile, 
Granville Curie, 
Virey, 
St-Jean-des-Baisants.
 
 
Pour mémoire, vous trouverez ci-dessous en pdf à télécharger la liste des mesures de carte scolaire 2017 initiales (janvier et février) :

Pour mémoire : liste des mesures à l'issue du CDEN du 7 février

Pour mémoire : liste des mesures initiales du CTSD du 26 janvier

 

31 août 2017

CDEN du 31 août 2017

Déclaration FNEC FP F.O. au Comité départemental de l'Education nationale (CDEN) spécial rythmes scolaires du 31/08/17.

déclaration FO CDEN 31 AOUT 2017.pdf

 

20 juillet 2017

Carte des écoles de la Manche à 4 jours et à 4 jours et demi.

Le SNUDI F.O. Manche a préparé cette carte des écoles de notre département : Nous espérons que cette carte sera utile aux remplaçant(e)s et collègues qui ont à se déplacer dans les écoles.

 

- en vert : les écoles restant à 4 jours et demi,

- autres couleurs : 89 écoles ou sites de RPI des différentes circonscriptions repassant au rythme de la semaine de 4 jours.

En mode plein écran, vous pouvez afficher/masquer les écoles à 4 jours ou 4 jours et demi dans le menu de gauche.

05 juillet 2017

Ajustements de carte scolaire.

Cher(e) collègue directeur(rice),
 
Dans le cadre des ajustements de carte scolaire de septembre 2017, et en tant que syndicat siégeant au Comité technique spécial départemental, le SNUDI F.O. Manche recueille les derniers chiffres et changements dans la situation des écoles qui font l'objet d'une mesure de carte scolaire : fermeture conditionnelle, ouverture provisoire, augmentation importante des effectifs, non renouvellement de l'aide à la direction d'écoles...
Nous mettrons en avant les effectifs réels et les arguments de toutes les écoles qui s'adressent à nous lors du prochain CTSD, qui se tiendra probablement le 5 septembre.
Nous vous recommandons de détailler les chiffres niveau par niveau, les dernières inscriptions, et tous les éléments, pas seulement chiffrés, qui peuvent étayer votre dossier (listes d'élèves...).
Vous pouvez remplir à nouveau une fiche carte scolaire en ligne ou en pièce jointe et vous reporter au compte rendu de la dernière carte scolaire et à la liste des mesures (février 2017).
 
Sur la question des moyens des écoles, vous trouverez également une fiche enquête sur les Emplois de vie scolaire Aide à la direction d'école (EVS/ADE) : questionnaire enquête juin 2017.
 
Nous lisons les emails pendant les vacances et restons joignables par téléphone jusqu'au 13 juillet et à partir du 28 septembre si vous souhaitez de plus amples informations.
 
Cordialement,
pour le SNUDI F.O.
Olivier Lachèvre et Véronique Roger
représentants des personnels au Comité technique spécial départemental mandatés par la FNEC FP F.O

30 juin 2017

Rentrée en musique

Communiqué national de la FNEC FP F.O.

17 novembre 2016

CTSD de bilan de rentrée 2016

Lire la déclaration des élus FNEC FP FO de la Manche:

- sur les écoles

- sur les collèges

 

 

Ci-dessous notre compte rendu (à venir) :

 

- l'administration prétend défendre les écoles en supprimant à terme les RPI déconcentrés

- point sur les EVS d'aide à la direction d'écoles

- listes d'attente pour les ULIS, IME, etc.

Des postes à profil en zone rurale et de montagne

La ministre cherche à multiplier les postes à profil au détour de la note de service sur le mouvement intra départemental

 

La ministre a publié le 11 octobre 2016 une instruction ministérielle n° 2016-155 concernant « les écoles situées en zone rurale et de montagne » - (BO n° 37).
Celle-ci indique en fin de paragraphe 1-c : « la qualité pédagogique des petites structures scolaires isolées, en particulier les classes uniques, constitue un point d’attention : il est recouru autant que possible, aux postes à profil pour le recrutement dans les écoles des personnels enseignants ».

Ainsi au détour d’une phrase, cette instruction...

lire la suite : postes_a_profil rural montagne SNUDIFO-02-11.pdf

 

L'instruction ministérielle est consultable ici : MENE1629443J - PEL-Rurales et montagnes.pdf

02 septembre 2016

CTSD d'ajustement de la rentrée 2016

Le DASEN rouvre une bonne partie des postes qu'il avait fermés en février, lire notre compte rendu et les mesures dans le fichier pdf ci-dessous :

CTSD ajustements de rentrée 2016.pdf

25 février 2016

Bulletin départemental mouvement 2016

Dates d'ouverture et fermeture du serveur : du 24 mars au 10 avril 2016 inclus.

Vous pouvez consulter notre compte-rendu de la carte scolaire 2016 prononcée par l'administration début février à cette page.

Les documents concernant le mouvement 2016 :

Le bulletin départemental mouvement 2016 (13 pages)

Carte des secteurs géographiques avec communes ayant au moins une école

Liste des secteurs géographiques

Liste des écoles relevant de l'éducation prioritaire

Liste des écoles avec classe(s) maternelle(s)

Liste des écoles ayant une ULIS

Information mouvement 2016 : situations particulières

05 février 2016

Carte scolaire 2016 : les mesures pour la rentrée 2016.

Cliquez ici pour consulter les dernières mesures  d'ajustement du 2 septembre 2016 (réouvertures après comptages, etc.).

 

Consultez ici la Carte scolaire du 5 février 2016.pdf (tenant compte des modifications prononcées par le CDEN de la Manche vendredi 5 février)

 

Compte rendu du CTSD de la Manche du 4 février 2016

Après lecture des déclarations préalables, les représentants du personnel ont souligné le caractère étonnamment précoce de la carte scolaire.

A la rentrée 2016, la Manche perdrait (prévisions) 509 élèves, avec -183 élèves en maternelle, -331 en élémentaire et +5 en ULIS-écoles, ces derniers passant à 460.

BILAN ouvertures/fermetures :

 

Carte%20scolaire%20COMPLETE%20du%205%20f%C3%A9vrier%202016%20%28bilan%20capture%29.png

Les autres mesures sur les emplois d'enseignants, quelques créations de postes insuffisantes, ne feront pas baisser les effectifs, ne soulageront pas les équipes ou les répartitions...

La question des moyens alloués aux directeurs (décharges, contrats aidés...), pointés dans notre déclaration, n'a pas été débattue durant le CT.

 

RASED :

Le Dasen crée 3 postes de maîtres E destinés à rééquilibrer l’intervention des Rased. Ces postes seront basés à Saint-Pierre-Eglise (pour permettre au maître E basé sur le REP voisin de n’intervenir qu’en REP), Périers et Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Pour FO, c’est dans l’épaisseur du trait, c’est insuffisant. Le manque de personnels Rased est toujours une réalité. Toujours aucune création de maître G... La question des budgets de déplacement en baisse évoquée en 2015 risque de poser des problèmes.

 

PDMQDC (Maîtres +) :

Deux nouveaux postes sur Cherbourg-en-Cotentin (implantation non révélée).

 

BRIGADES :

Pour aider à couvrir les nouveaux besoins en formation continue (en lien avec le projet d’école, au moins une journée par an, par école ou bassin d’écoles, avec formateurs divers CPC, MF, voire PEMF) : projet de création de 10 postes de brigades départementales (rattachement non dévoilé).

+1 poste pour les congés de formation (projets professionnels…).

 

MATICE :

+1/2 poste par bassin nord/centre/sud.

 

Autres dispositifs : +1/2 poste d’enseignant référent, projet de création d'un poste concernant les élèves très perturbateurs, création d'1/2 poste de coordonnateur des AVS, suppression du poste « gens du voyage » rattaché à l’école d’Agneaux et création de celui de l’école l’Yser de Saint-Lô, -1 poste à Canopé Saint-Lô, pas de projet de création de poste de professeur de service éducatif ou culturel.

Le Dasen a donné des éléments sur le projet de dispositif visant à renforcer le choix de l’allemand en LV2/5e : certains professeurs d’allemand en sous-service (rappelons la suppression de toutes les classes bilangues du département sauf une) et surtout certains enseignants du primaire pourraient intervenir auprès de classes de cycle 3 (CM1, CM2 et 6e). 10 maîtres sont « habilités » en allemand sur la Manche, dont 6 affectés en élémentaire ; tous les maîtres intervenant ne seraient pas forcément habilités en langue allemande (dispositif de découverte culturelle autant que linguistique).

 

Vote sur les mesures de carte scolaire du 04/02/2016 (2 élus absents) :

Pour : 0

Contre : SUD, FO (3)

Abstention : CFDT, UNSA (3)

Ne prend pas part au vote : FSU (2)

 

Lire notre Déclaration préalable FO

 

20 janvier 2016

Annonce des dotations de postes 2016 : le tour de passe-passe !

A en croire la ministre, il y aurait déjà eu plus de 38 000 postes créés dans l’Éducation Nationale depuis 3 ans.

Cependant, les annonces d’abondance ne font pas tout au regard de la réalité.

En dépit des annonces budgétaires enthousiastes, c’est bien le pacte de responsabilité qui s’applique dans l’Éducation nationale, le premier des impératifs que s’est donné le gouvernement étant de faire baisser la masse salariale.

Dans le 1er degré, les 3 835 postes annoncés ne permettront pas :
- d’ouvrir des classes,
- d’alléger des effectifs (plus de 90 000 classes dépassent 25 élèves dont 7 700 plus de 30 élèves),
- de créer des postes de remplaçants ou spécialisés partout indispensables,
- de reconstituer les postes de RASED,
- d’augmenter les volumes de décharge de direction insuffisants,
- de rétablir les départs en stages CAPA-SH.

Ces postes sont réservés en grande partie
- à l’éducation prioritaire ;
- aux dispositifs territoriaux (plus de maîtres que de classes, scolarisation des moins de 3 ans )
- de plus en plus soumis à la gestion par les élus au travers des convention type Cantal

Seulement 2 804 moyens supplémentaires d’enseignants dans le 2nd degré pour cette rentrée 2016... Or, 30 000 élèves supplémentaires sont attendus.

Lire l’analyse FO

et le détail des dotations pour le 1er degré

en téléchargement ci-dessous

programme_140_analyse-1.doc

budget_2016-communique_12_janvier.pdf

16 octobre 2015

Documents CTSD 15/10/15

Pour ce CTSD de "bilan de rentrée dans la Manche" du 10 octobre 2015,

la FNEC FP FO de la Manche a fait la déclaration suivante :

CTSD50 15 oct. Déclaration FNEC définitive.pdf

 

L'administration avait envoyé les documents officiels suivants :

PREMIER DEGRE

Document n°1 effectifs dans les écoles publiques.pdf

Document n°2 Evolution des effectifs par bassin...

Document n°3 zonages en aires urbaines (donnees INSEE...

Document n°4 Liste des mesures par actions.pdf

Document n°5 Constat des effectifs dans les écoles...

document n°6 Les effectifs en ULIS.pdf

 

SECOND DEGRE

document n°7 évolution des effectifs collèges.pdf

document n°8 effectifs par bassins.pdf

document n°9 effectifs SEGPA et ULIS.pdf

document n°10 DHG septembre 2015.pdf

document n°11 synthèse budget collèges.pdf

document n°11 bis IMP.pdf

document n°12 AED AESH.pdf

document n°13 recencement des PPI.pdf

 

 

07 octobre 2015

Réforme territoriale : où en est-on pour les académies de Caen et Rouen ?

Le Ministère s'est engagé à n'effectuer aucune fusion d'académies. FO a fortement pesé pour qu'aucune académie ne disparaisse mais l'annonce faite par le Ministère n'est pas satisfaisante. En effet, la nomination dans chaque région d'un recteur de région académique, secondé par un comité régional académique regroupant les recteurs de chaque académie, est un pas vers un service régional de l'éducation.

FO alerte les collègues sur cette remise en cause des structures administratives de l'Education nationale à l'image de l'ARS qui détruit le service public de l'hôpital.

Dans tous les cas, ce sont les missions, les postes, les obligations horaires et les statuts qui sont mis en cause.

FO redoute par exemple des changements au niveau du maillage des établissements proches de la frontière des deux académies.

Concernant la fusion des deux régions, nous vous proposons de consulter le communiqué de presse de la Fédération FO des fonctionnaires et la lettre adressée au Préfet préfigurateur à cette page de notre site.

Fusion des régions Haute et Basse-Normandie

Communiqué de la Fédération générale des Fonctionnaires FO

Communiqué de la Fédération Générale des Fonctionnaires Force ouvrière (FGF FO)

Fusion des régions Basse Normandie et Haute Normandie

Le 30 septembre 2015

En conséquence de la fusion des régions Haute et Basse Normandie, les services publics de l’Etat sont appelés à réorganiser leurs directions régionales installées à Caen et Rouen.

Depuis le mois de mai dernier, Monsieur Maccioni, actuel Préfet de la région Haute Normandie, en charge de piloter cette réforme territoriale de l’Etat pour les deux Normandie, a invité les organisations syndicales de fonctionnaires à trois réunions de dialogue social.

A l’issue de la 3ème réunion du 25 septembre, il est clair pour la FGF FO que le dialogue social n’est en fait qu’un simulacre tant le calendrier de mise en œuvre de cette réforme est contraint. Force Ouvrière l’a constaté partout, ces réunions ne sont que des présentations rapides de choix déjà arrêtés, et ne permettent pas d’avoir de réponses sur des questions pourtant fondamentales pour les agents concernés.

La réorganisation des services dans les préfectures, DREAL, Douanes, ARS etc... signifie des fermetures de services et des mobilités forcées, avec des conséquences lourdes sur la vie de famille des agents (notamment en cas de déménagement, avec démission nécessaire de son travail du conjoint et rescolarisation des enfants).

Il n’a pourtant pas été répondu à la demande de Force Ouvrière de connaître (même sous forme d’estimation) le nombre d’agents qui seraient concernés par une mobilité géographique, et/ou une mobilité fonctionnelle.

D’après nos informations, le traitement des passeports, des permis de conduire et cartes d’identités disparaîtrait des préfectures pour être remplacé par des plateformes de traitement. FO a demandé les conséquences dans les préfectures en termes de suppressions de postes. Là encore aucune réponse n’a été apportée. Pour les usagers c’est la remise en cause de l’accueil physique, qui serait remplacé par des démarches dématérialisées via internet ou central téléphonique.

Selon le calendrier imposé par le gouvernement, toutes les réorganisations devraient être finalisées et opérationnelles au 31 janvier 2016. A ce jour, aucun organigramme des nouveaux services n’a été présenté aux organisations syndicales et représentants des personnels. A ce jour aucun fonctionnaire potentiellement concerné ne peut dire quel sera son poste de travail au 1er janvier prochain, dans quel service, dans quelle ville ! L’angoisse est immense pour les agents !

Tout se fait dans la précipitation et l’improvisation. Le transfert du siège de la direction interrégionale des Douanes de Rouen au Havre a été annoncé le 31 juillet par le conseil des ministres. Ce transfert n’était absolument pas anticipé dans les services des Douanes de la région, qui l’ont découvert par la presse. Ce point ne figurait même pas à l’ordre du jour du CHSCT de service prévu début octobre !

Force Ouvrière n’accepte pas qu’on joue ainsi avec l’avenir, les conditions de travail, la vie de famille des agents de la fonction publique. Dans toutes les directions régionales des services de l’Etat, ceux-ci sont dans l’incertitude de ce qu’ils feront dans 3 mois.

 

Au-delà de l’impact sur les fonctionnaires et agents publics, Force Ouvrière réaffirme son opposition à la réforme territoriale (fusion des Régions). Cette réforme constitue une attaque sans précédent contre l’État républicain et va accroître les inégalités territoriales, par une désertification des services publics tant pour les citoyens que pour les entreprise, tous les usagers du service public. 

 

Pour compléter, voici la lettre envoyée au Préfet préfigurateur :

09 avril 2015

Décisions du CDEN du 9 avril

        

Liste des mesures du CDEN du 9 avril

 

Fermetures (36 classes, 2 écoles) :

Buais (fermeture d'école)

Portbail

Beaumont-Hague maternelle

Brecey

Tonneville (classe provisoire 2014-15 retirée)

Courlis Querqueville

Sourdeval

Montebourg maternelle

Coquelicots Cherbourg-Octeville

R.  Doisneau Cherbroug-Octeville

Réville

Amont-Quentin Cherbourg-Octeville

Domjean

Sideville-Teurthéville-Hague

Pirou

Barneville-Carteret

Sainte-Marie-du-Mont

Auvers-Meautis-Baupte

Saint-Pois

Saint-Pair-sur-Mer

Bacilly-Vains

Hauts-Champs Carentan

F. Mitterrand élémentaire

Tanneries Coutances

J. Ferry Granville

Gouville (classe provisoire 2014-2015 retirée)

Verne-Morinière Coutances

Isigny-le-Buat

Ducey élémentaire

Sainte-Mère-Église

Jacques Prévert Cherbourg-Octeville (4 classes fermées = fermeture d'école)

Lessay

Saint-Amand

 

Fermetures conditionnelles (7) :

Quinéville

Virey

Villedieu maternelle

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô

Jean Macé Équeurdreville
Henri Menut La Glacerie

Agneaux

 

 

Ouvertures (10) :

St-Aubin-des-Pr.-St-Pierre-Langers

Villedieu élémentaire

Vesly

Sartilly

Tournesols Cherbourg-Octeville

Marigny

Fleury-La Bloutière

P. et M. Curie Granville

Saint-Jean-des-Baisants confirmation de l'ouverture de 2014-15

Saint-Sauveur-Lendelin confirmation de l'ouverture de 2014-15

 

Ouvertures conditionnelles (2) :

La Croix-Avranchin-Vergoncey, Aurore Saint-Lô

 

Moyens provisoires (2 écoles) :

Auderville-Jobourg (classe provisoire 2014-15 reconduite pour un an)

Equeurdreville Léon Blum maternelle (demi poste, tous les matins, pour un an)

Digosville : l’école reste à 4 classes, classe provisoire si comptage favorable à la rentrée

 

Autres mesures :

Gorges-Le Plessis Lastelle ne subit pas de fermeture mais n’aura pas de quart d'enseignant supplémentaire (PDMQDC/REP)

 

 

Créations de quarts de postes PDMQDC (Plus de maîtres que de classes) liés à la mise en place des REP ou d’une politique de la ville (6,75 postes) :

 

Ste-Mère-Église (1/2 poste)

Périers maternelle

Picauville (1/2 poste)

Périers élémentaire

Ste-Marie-du-Mont

Claires fontaines Coutances (1/2 poste)

Chef-du-Pont

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô (1/2 poste)

Coulouvray-Boisbenâtre

Palliers Saint-Lô (1/2 poste)

Villedieu-les-Poêles maternelle

Montfarville

Villedieu-les-Poêles élémentaire

Réville

Bourguenolles-Lande d’Airou

St-Vaast-la-Hougue

Fleury-La Bloutière

Quettehou

Chérencé-Le Héron-Ste Cécile

Feugères-Marchésieux-St-Martin d’Aubigny

 

P. Mendès France Avranches (1/2 poste)

 

Postes de remplaçants créés sur le département :

10 TR au lieu de 13 annoncés le 31 mars (2 rattachés au REP+, 4 aux REP, 4 aux zones « politique de la ville »)

 

Fusions d’écoles :

EM et EE de Picauville

EM et EE Jean Jaurès Cherbourg-Octeville

Omonville-Gréville (fusion effective des directions)

Maupassant-Prévert et P. Mendès France Avranches (fusion officielle des directions)

08 avril 2015

2e réunion du CTSD rentrée 2015

Changements décidés lors du CTSD du 8 avril :

 

4 fermetures de classes supplémentaires décidées lors du CTSD du 8 avril :

Sainte-Marie-du-Mont

Gouville classe provisoire 2014-2015 retirée

Jacques Prévert Cherbourg-Octeville (4 classes fermées au lieu de 2 = fermeture d'école)

 

 

2 fermetures conditionnelles décidées lors du CTSD du 8 avril :

Villedieu maternelle

Jean Macé Équeurdreville

 

6 fermetures annulées lors du CTSD du 8 avril :

Cosqueville

Ducey maternelle

Paul Bert Querqueville

Siouville-Hague

Jean Goubert Cherbourg-Octeville

Émile Zola Cherbourg-Octeville (les deux écoles de Cherbourg ne subissent plus de fermeture en raison de la fermeture de 2 classes supplémentaires à Jacques Prévert)

 

 

Liste définitive qui sera présentée jeudi 9 avril au CDEN :

 

Fermetures (38 classes, 2 écoles) :

Buais (fermeture d'école)

Portbail

Jacques Prévert Cherbourg-Octeville (4 classes fermées au lieu de 2 = fermeture d'école)

Brecey

Ducey élémentaire

Beaumont-Hague maternelle

Courlis Querqueville

Ferdinand Buisson maternelle Tourlaville

Montebourg maternelle

Tonneville (classe provisoire 2014-15 retirée)

R.  Doisneau Cherbroug-Octeville

Sourdeval

Amont-Quentin Cherbourg-Octeville

Coquelicots Cherbourg-Octeville

Sideville-Teurthéville-Hague

Réville

Barneville-Carteret

Domjean

Auvers-Meautis-Baupte

Pirou

Saint-Pair-sur-Mer

Sainte-Marie-du-Mont

Hauts-Champs Carentan

Saint-Pois

Tanneries Coutances

Bacilly-Vains

Gouville (classe provisoire 2014-2015 retirée)

F. Mitterrand élémentaire

Isigny-le-Buat

J. Ferry Granville

Sainte-Mère-Église

J. Macé Granville

Lessay

Verne-Morinière Coutances

Saint-Amand

 

Fermetures conditionnelles (6) :

Quinéville

Virey

Villedieu maternelle

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô

Jean Macé Équeurdreville

Agneaux

 

Ouvertures (10) :

St-Aubin-des-Pr.-St-Pierre-Langers

P. et M. Curie Granville

Vesly

Sartilly

Tournesols Cherbourg-Octeville

Villedieu élémentaire

Fleury-La Bloutière

Marigny

Saint-Jean-des-Baisants confirmation de l'ouverture de 2014-15

Saint-Sauveur-Lendelin confirmation de l'ouverture de 2014-15

 

 

 

Ouvertures conditionnelles (2) :

La Croix-Avranchin-Vergoncey, Aurore Saint-Lô

 

Classe provisoire (1) :

Auderville-Jobourg (classe provisoire 2014-15 reconduite pour un an)

 

Autre mesure : Gorges-Le Plessis Lastelle ne subit pas de fermeture mais n’aura pas de quart d'enseignant supplémentaire (PDMQDC/REP)

 

Créations de quarts de postes PDMQDC (Plus de maîtres que de classes) liés à la mise en place des REP ou d’une politique de la ville (6,75 postes) :

 

Ste-Mère-Église (1/2 poste)

Périers maternelle

Picauville (1/2 poste)

Périers élémentaire

Ste-Marie-du-Mont

Claires fontaines Coutances (1/2 poste)

Chef-du-Pont

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô (1/2 poste)

Coulouvray-Boisbenâtre

Palliers Saint-Lô (1/2 poste)

Villedieu-les-Poêles maternelle

Montfarville

Villedieu-les-Poêles élémentaire

Réville

Bourguenolles-Lande d’Airou

St-Vaast-la-Hougue

Fleury-La Bloutière

Quettehou

Chérencé-Le Héron-Ste Cécile

Feugères-Marchésieux-St-Martin d’Aubigny

 

P. Mendès France Avranches (1/2 poste)

 

Postes de remplaçants créés sur le département :

10 postes de brigade au lieu de 13 prévus la semaine dernière (2 rattachés au REP+, 4 aux REP, 4 aux zones « politique de la ville »).

 

Fusions d’écoles :

EM et EE de Picauville

EM et EE Jean Jaurès Cherbourg-Octeville

Omonville-Gréville (fusion effective des directions)

Maupassant-Prévert et P. Mendès France Avranches (fusion officielle des directions)

 

 

31 mars 2015

CTSD rentrée 2015 : l'austérité continue !

Mesures de carte scolaire : 42 mesures de fermeture !

Les représentants ont voté contre ces dispositions à l'unanimité, le CTSD devra donc se réunir à nouveau dans les prochains jours.

MESURES DE CARTE SCOLAIRE

 

 

Autres mesures sur les emplois

Les autres mesures, fermetures et ouvertures, dont des créations de postes, ne justifient pas une telle saignée dans nos écoles. La DSDEN doit rendre 7 postes au Ministère mais doit aussi placer 86 stagiaires...

Mise en place des REP ruraux :

création de 6.75 postes de « Plus de maîtres que de classes »

4 demi-postes de coordonnateurs REP (non-ouverts au mouvement)

 

Quelques postes de remplaçants créés, rattachés aux écoles REP+, REP ou « politique de la ville » :

(ils n'interviendront pas particulièrement dans ces réseaux mais comme tout remplaçant)

4 rattachés aux écoles du REP+ des Provinces

4 rattachés aux écoles des nouveaux REP

5 rattachés aux écoles classées « politique de la ville » 

 

Transferts de CLIS :

de Jules Ferry Equeurdreville vers Jean Goubert Equeurdreville

de Torigny vers Saint-Amand

 

Répartition des personnels RASED :

maîtres E

psychologues scolaires

 

Scolarisation des gens du voyage :

transfert du poste d'Avranches à l'école primaire Beauséjour St-Hilaire-du-H.

2 postes CNED à rendre.

 

Nouveau découpage des circonscriptions

L'IA-Dasen a présenté le projet de redécoupage des circonscriptions, qui pose certains problèmes : la nouvelle équipe de circonscription de Carentan serait basée dans des locaux gratuits à... Saint-Lô (hors-circonscription) ! Les secteurs des personnels RASED et CPC ne changeront pas a priori mais ils subissent une fermeture et il leur faudra quand même participer au mouvement avec priorité absolue sur le poste créé dans la nouvelle circonscription.
Les représentants du personnel demandent un courrier et un accompagnement dans ces démarches compliquées. FO regrette que les questions relatives aux personnels (mouvement, rattachement...) n'aient pas été dégrossies en CAPD.

Nouvelle carte des circonscriptions

Le redécoupage par circonscription

Vote des représentants du personnel : 7 abstentions, 3 refus de voter (SUD et FO).

 

Lisez ici la déclaration FO lue avant les travaux du CTSD

08 mars 2015

Renseignez en quelques clics la fiche enquête carte scolaire

06 mars 2015

Renseignez la fiche enquête carte scolaire

Pour que les élus FO préparent la défense de votre école lors des opérations de carte scolaire, nous vous conseillons de renseigner les deux pages de la fiche enquête dédiée, téléchargeable ici :

Fiche enquette carte scolaire 2015.pdf

Plus les renseignements arrivent tôt, plus ils sont détaillés, et mieux nous vous défendrons. N'hésitez pas à appeler ou à passer voir les représentants FO à la fin des RIS pour éclaircir certains points.

01 février 2015

Préparation de la rentrée, report des opérations de carte scolaire... Courrier à la ministre

Rentrée 2015
Préparation de la rentrée, report des opérations de carte scolaire... Courrier à la ministreflag.cartescolaire.jpg

 

Madame la Ministre,

Les conditions de préparation de la rentrée 2015 s’annoncent particulièrement difficiles. Ainsi entre septembre 2011 et septembre 2014 le nombre de PE a augmenté de 894 alors que le nombre d‘élèves a augmenté de 70 500, soit en moyenne un PE supplémentaire pour 78,9 élèves en plus.

Dans tous les départements, la politique d‘austérité appliquée à l’Education nationale entraîne un manque de postes, des effectifs en hausse, un manque dramatique de remplaçants et de postes en RASED.

Les 2511 ETP, annoncés au budget 2015, ne suffiront pas pour accueillir les 23 400 élèves supplémentaires, une fois retirés les moyens affectés aux différents dispositifs de la « refondation » de l’école : « plus de maîtres que de classes » ; « scolarisation des moins de 3 ans » ; « allégements en REP+ ». La logique de la convention Cantal, présentée comme un modèle à généraliser ne peut qu’aggraver les fermetures d’école en milieu rural.

C’est dans ces conditions que vous avez décidé de reporter les opérations de carte scolaire dans le premier degré après les élections des conseillers départementaux des 22 et 29 mars.
Tout d’abord nous regrettons de ne pas avoir été consultés avant une décision de cette importance, lourde de conséquences pour les personnels enseignants et administratifs.
De plus nous sommes très surpris de cette décision dont nous ne percevons pas le fondement puisqu’à Paris le report s’applique alors qu’il n’y a pas d’élections prévues.

Ce report au mois d’avril des opérations de carte scolaire entraînerait obligatoirement un report de deux mois du calendrier des opérations d’affection des enseignants.

Déjà l’an dernier le report des opérations de carte scolaire à l’occasion des élections municipales avait imposé un mouvement à l’aveugle, sous le signe de la désorganisation et de l’arbitraire, le plus souvent en dehors des règles paritaires, voire en dehors du contrôle de la CAPD, sous forme de mises à disposition des circonscriptions et non sur des postes précis comme le stipule la réglementation Fonction publique.
De nombreux collègues ont été lésés du fait de l’inversion du calendrier. Ainsi des collègues qui avaient obtenu un poste à titre définitif se sont retrouvés sans affectation en raison des fermetures prononcées après leur affectation et ont subi une affectation d’office.

Des milliers d’enseignants, notamment les stagiaires, avaient connu leur affectation en juillet, après la fin de l’année scolaire et le niveau de leur classe seulement le jour de la pré-rentrée.

De plus ce report réduit d’autant le temps pour prévoir des locaux, recruter des ATSEM (Agent spécialisé des écoles maternelles) en cas d’ouverture de classe maternelle.

Autant de situations qui ne doivent pas, qui ne peuvent pas se reproduire.

En conséquence, nous vous demandons Madame la Ministre, de revenir sur votre décision de report, afin que les opérations de carte scolaire se déroulent en janvier et février.

Dans l’attente, veuillez agréer l’expression de ma parfaite considération.
Norbert Trichard
Secrétaire Général

Montreuil, le 15 janvier 2015

28 janvier 2015

Carte scolaire collèges : CTSD du 27 janvier 2015

Le CTSD du 27 janvier a eu pour objet la rentrée 2015 dans les collèges. Votre représentante FO a défendu les revendications des personnels.


Effectifs - Moins 237 élèves, plus 7 Segpa, plus forte baisse dans le Nord, hausse à Montebourg, Pontorson, Lessay et St-Lô Pasteur.

Réorientations Segpa 5e prévues : 1 à 2 élèves par Segpa, possibilité même si non-redoublement.

Les effectifs d'Ulis sont stables selon les documents de la Dsden, il n'y aura donc pas de création. Pour FO "30 élèves en attente justifient une création dans la Manche, qui manque d'institutions pour accueillir les élèves".
Les prévisions Segpa sont encore difficiles car les commissions d'admission ne se sont pas encore réunies.


Moyens - Les HSA passent de 8,7% (2014) à 8% (2015).

6 fermetures de classes.

Une fermeture Segpa 5e, une ouverture 4e.

Une fermeture de plateau technique à Villedieu.

 

Ateliers Segpa à 8 élèves : alors que l'administration veut les passer à 9 élèves, votre représentante FO a souligné que le Conseil général équipait les ateliers pour 8 élèves : FO souligne qu'il n'y aura alors plus de possibilité d’inclusion d’élèves d’ULIS ou du collège dans ces conditions. Réponse de la Dsden : ce n’est qu’une question d’organisation.

L'accompagnement éducatif disparaîtra à la rentrée 2015.
L'administration se refuse à baisser les seuils de création de classe pour ne pas être contrainte de réduire la part variable des collèges qui, elle, permet de financer l'autonomie des établissements. De nombreux collègues continueront à enseigner dans des classes surchargées.La logique d'autonomie des établissements prime sur les effectifs par classe et les moyens.
 
H/E - stable 1,357 contre 1,352 en 2014, enseignement général : 1,246, Segpa : 2,603.
 
Dotations - Baisse des effectifs pour 33 collèges, 27 collèges perdent de la DHG. Baisse des effectifs pour 6 Segpa, 4 Segpa perdent de la DHG.
Classes "mixtes" (plusieurs niveaux) : 2 en collèges (Marigny et Saint-James), 2 en Segpa (9 classes mixtes en tout).
IMP : les enseignants veulent des décharges de service et pas du travail en plus,  l'administration répond qu'il faudra alors prendre dans la DHG.

L'administration considère que dans la Manche, il y a trop de collèges et cherchera à réexaminer cet aspect après les élections départementales. Concernant le primaire, il y aurait trop d'offre et trop de RPI dispersés...

Il apparaît que la rentrée s'annonce déjà délicate dans le contexte de poursuite d'une refondation avant-tout financière et idéologique marquée par une austérité suicidaire  et une réduction à marche forcée des services publics. Les revendications des personnels sont plus que jamais à l'ordre du jour.

19 décembre 2014

Education prioritaire, dotations horaires Le dossier n’est pas clos !

Depuis plusieurs semaines la mobilisation des personnels des établissements en zone d’éducation prioritaire ne se dément pas. Elle  s’est encore confirmée le 17 décembre dans la manifestation de la région parisienne qui a réuni près de 2000 participants et dans les rassemblements qui ont eu lieu devant les rectorats en province.

Le communiqué de la FNEC FP FO :

communique_zep.pdf

23 octobre 2014

Refonte de la carte de l'éducation prioritaire : aucun établissement ne doit perdre de moyen

Communiqué de la Fédération nationale enseignement culture formation professionnelle FO du 22 octobre 2014 ci-dessous :

FNECFP FO éducation prioritaire-22 octobre.pdf

17 septembre 2014

FO reçue par la Ministre de l'Education nationale : compte-rendu...

Lundi 15 septembre, une délégation de la FNEC FP-FO et de ses syndicats nationaux a
été reçue par Madame Najat Valaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de
l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

La délégation FO a souligné les conditions très difficiles de la rentrée scolaire et fait état de l’exaspération montante de tous les personnels concernant les salaires, les statuts, les postes et la réforme des rythmes scolaires.

La délégation a demandé à la ministre de prendre des mesures pour réduire les tensions sur les postes qui se traduisent dans tous les établissements par une montée des effectifs dans les classes et des conditions de travail très difficiles pour les élèves et les personnels.

La délégation a confirmé, exemples à l’appui, le désordre et la confusion causés par la généralisation arton132-re...fondation.jpgde la réforme des rythmes scolaires : problème de locaux, de sécurité, activités payantes, emplois du temps impossibles. Il est urgent que cette réforme soit abandonnée.

Sur ces deux dossiers, la ministre a indiqué qu’elle était contrainte par le cadre de la politique du gouvernement et qu’elle entendait poursuivre la mise en oeuvre de la loi de refondation de l’école de Monsieur Peillon.

La délégation a demandé à la ministre de revenir sur les décrets statutaires publiés cet été et adaptant le statut des personnels enseignants à la loi de refondation ; l’annualisation du temps de travail n’est pas acceptée par les personnels et la poursuite de l’application des nouveaux décrets statutaires va produire de multiples conflits.

En inscrivant son action dans la politique de rigueur du gouvernement concentrée aujourd’hui dan le pacte de responsabilité, la loi de refondation de Monsieur Peillon qui territorialise l’École et disloque les statuts, la ministre prend la responsabilité d’une situation gravement dégradée pour l’école publique et ses personnels.

La délégation FO lui a confirmé son opposition à la mise en œuvre de l’école du socle et à la généralisation de l’apprentissage dans l’Éducation nationale.

La délégation a abordé les conditions de travail des personnels de direction ainsi que des personnels non enseignants. Elle a réaffirmé ses revendications de revalorisation des régimes indemnitaires et demandé l’ouverture du pass éducation aux personnels non enseignants. Sur ces points, les discussions se poursuivront avec le cabinet de la ministre.

Nous n’avons pas obtenu de réponse satisfaisante sur les conditions de la consultation des personnels sur l’école du socle.

La délégation a interpellé la ministre sur les conséquences de la réforme territoriale tant sur les services de l’Etat (DSDEN et rectorats) et lycées professionnels qu’en termes statutaires pour les personnels (notamment professeurs d’école). La ministre a indiqué « que le maintien d’un niveau départemental fort était une commande du gouvernement » et que « la singularité de l’Education nationale devrait être prise en compte ».

Des demandes précises ont été formulées pour qu’un arrêté soit pris modifiant les congés scolaires et la date de rentrée scolaire 2015, pour que l’arrêté ministériel restreignant le droit syndical des fonctionnaires de l’Education nationale soit rapporté.
Des demandes ont été formulées pour que les stagiaires soient rassurés concernant les conditions de validation de leur formation. Sur ce sujet, une réponse a été apportée (communiqué particulier).

Sur les autres sujets, la ministre et ses collaborateurs (directeur et directeur adjoint) ont écouté et se sont engagés à fournir des réponses.

La ministre s’est engagée à recevoir les syndicats nationaux qui en feront la demande sur les questions catégorielles.

La délégation FO a demandé à la ministre d’agir pour qu’enfin la situation de Jacques Risso soit positivement réglée après la décision du TA qui impose à l’administration de le rétablir sur un poste de directeur.

La FNEC FP FO poursuivra son activité syndicale indépendante pour faire valoir les revendications des personnels. Qu’il s‘agisse des salaires bloqués, des postes manquants, des statuts émiettés, l’exaspération des personnels est à son comble face à des conditions de vie et de travail qui se dégradent.
C’est l’austérité qu’il faut arrêter.
C’est la refondation-territorialisation de l’école qu’il faut interrompre.

L’austérité et la mise en œuvre de la refondation de l’école s’appliquent contre les personnels !
Ni l’école publique, ni les services publics ne peuvent fonctionner sans les personnels, fonctionnaires de l’État. FO exprime les revendications des personnels.

La FNEC FP-FO appelle ses syndicats à tous les niveaux à multiplier délégations et initiatives, y compris la grève, en direction des Inspections académiques et des rectorats pour faire valoir toutes les revendications.
A quelques semaines des élections professionnelles dans la Fonction publique, la FNEC FP-FO appelle les personnels à renforcer les syndicats Force Ouvrière pour donner encore plus de poids aux revendications défendues par FO en toute indépendance, quel que soit le gouvernement.

La FNEC FP-FO appelle ses syndicats et les personnels à se tenir disponibles à la nécessaire initiative nationale interprofessionnelle pour mettre en échec la politique subie par le salariés.

Montreuil, 16 septembre 2014

 

Audience FO Ministère NVB - 15 septembre 2014.pdf

 

27 avril 2014

Compte-rendu du CDEN du 25 avril.

Ce 25 avril 2014 s'est tenu un Conseil départemental de l'Education nationale troublé. Devant la Préfecture de la Manche, étaient présents des délégations de plusieurs RPI/écoles de la Manche :

  • Virey avec sa directrice (15 personnes !),
  • RPI la pointe de la Hague (St Germain/Jobourg/Auderville),
  • RPI Bricqueville la Blouette/Huegueville/tourville (dont le Maire et 2 élus).

 

La sono était tenue par deux collègues de la FSU qui assuraient également le relais avec leurs collègues à l'intérieur.

Le début du CDEN prévu à 9h a été retardé et fin dans l'après-midi : en premier sujet, les moyens dans le 2nd degré, puis discussion des rythmes scolaires et des annonces ministérielles (décret complémentaire Hamon) et enfin carte scolaire du 1er degré.

 

31 fermetures de classe "fermes" (mais plus de 35 postes ETP avec les décharges de direction qui sautent)

+ 5 fermetures conditionnées aux effectifs réels de rentrée

+ 9 ouvertures de classe  (dont 4 qui ne sont que des confirmations d'ouvertures provisoires 2013)

 

6,5 postes créés pour le complément des PES

 

Bilan de cette carte scolaire 2014 dans la Manche...

le département perdra 380 élèves, la DSDEN fermera 22 à 27 classes !

22 avril 2014

Rassemblement contre la carte scolaire : vendredi 25 avril.

Stop aux fermetures de classes !
Assez des classes surchargées!
 
Pour montrer votre colère face à une DSDEN sourde et refusant le dialogue quand les chiffres annoncés ne correspondent pas aux chiffres réels des écoles, un rassemblement aura lieu vendredi 25 avril à 9h devant la préfecture au moment où le CDEN doit se réunir pour finaliser la carte scolaire au mépris des collègues et de leurs élèves.
 
Notre fédération, la FNEC FP FO nationale a déjà déposé un préavis de grève qui permet aux collègues de pouvoir s'y rendre.
 
Le SNUDI FO 50 sera présent pour soutenir l'ensemble des collègues.
 
 
Lien vers le formulaire de déclaration préalable d'intention de grève >>>>> ICI
URGENT ! Retourner le formulaire rempli avant mardi 22 minuit à l'adresse indiquée sur le formulaire depuis votre "mél ouvert"...

 

Image allongee elections 2014