Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juillet 2017

Carte des écoles de la Manche à 4 jours et à 4 jours et demi.

Le SNUDI F.O. Manche a préparé cette carte des écoles de notre département : Nous espérons que cette carte sera utile aux remplaçant(e)s et collègues qui ont à se déplacer dans les écoles.

 

- en vert : les écoles restant à 4 jours et demi,

- autres couleurs : 89 écoles ou sites de RPI des différentes circonscriptions repassant au rythme de la semaine de 4 jours.

En mode plein écran, vous pouvez afficher/masquer les écoles à 4 jours ou 4 jours et demi dans le menu de gauche.

05 juillet 2017

Ajustements de carte scolaire.

Cher(e) collègue directeur(rice),
 
Dans le cadre des ajustements de carte scolaire de septembre 2017, et en tant que syndicat siégeant au Comité technique spécial départemental, le SNUDI F.O. Manche recueille les derniers chiffres et changements dans la situation des écoles qui font l'objet d'une mesure de carte scolaire : fermeture conditionnelle, ouverture provisoire, augmentation importante des effectifs, non renouvellement de l'aide à la direction d'écoles...
Nous mettrons en avant les effectifs réels et les arguments de toutes les écoles qui s'adressent à nous lors du prochain CTSD, qui se tiendra probablement le 5 septembre.
Nous vous recommandons de détailler les chiffres niveau par niveau, les dernières inscriptions, et tous les éléments, pas seulement chiffrés, qui peuvent étayer votre dossier (listes d'élèves...).
Vous pouvez remplir à nouveau une fiche carte scolaire en ligne ou en pièce jointe et vous reporter au compte rendu de la dernière carte scolaire et à la liste des mesures (février 2017).
 
Sur la question des moyens des écoles, vous trouverez également une fiche enquête sur les Emplois de vie scolaire Aide à la direction d'école (EVS/ADE) : questionnaire enquête juin 2017.
 
Nous lisons les emails pendant les vacances et restons joignables par téléphone jusqu'au 13 juillet et à partir du 28 septembre si vous souhaitez de plus amples informations.
 
Cordialement,
pour le SNUDI F.O.
Olivier Lachèvre et Véronique Roger
représentants des personnels au Comité technique spécial départemental mandatés par la FNEC FP F.O

15 novembre 2015

Indemnités REP et REP+ : note de service rentrée 2015

Le lien ci-dessous vous donne accès à la dernière note de service ministérielle en vigueur concernant la prime REP/REP+ (septembre 2015).

Le SNUDI FO 50 vous recommande de vérifier la manière dont les services gestionnaires ont compté le versement de ladite indemnité : en ce qui concerne les remplaçants notamment, l'indemnité correspondant à un remplacement d'une journée doit être calculée en divisant l'indemnité mensuelle par le nombre de jours ouvrés et pas par 31, contactez-nous en cas de doute.

note de service indemnité REP 2015.pdf

02 juillet 2015

CAPD du 1er juillet 2015

Le Dasen a convoqué la CAPD mercredi 1er juillet. Comme pour le premier mouvement, le SNUDI FO revendique que ce second mouvement intervienne plus tôt dans l'année, car les conséquences négatives sur les agents sont là.

Les  "têtes" de postes fractionnés, la plupart des appels d'offre et les quelques affectations provisoires sur postes-classes sont désormais connues et consultables (fichiers ci-dessous).

Les postes réservés qui accueilleront à mi-temps les 86 stagiaires 2015-2016 sont consultables plus bas (toutefois l'affectation des PE n'est pas faite, elle attendra courant juillet).

56 PE n'ont toujours pas de poste. Quelques postes sont d'ores-et-déjà libres mais pas encore pourvus (appels d'offre express). Ces PE auront une affectation à la rentrée, certains n'auront peut-être pas de poste-classe ("surnuméraires", faisant office de brigade pour l'année ?).

Aucune demande d'Ineat à destination de la Manche n'a été examinée positivement.

L'administration n'a pas d'information à donner sur le renouvellement des AESH (ex-AVS), nous n'avons notamment pas de date précise.

Journée de prérentrée : le SNUDI FO est contre la récupération par notre employeur de la prérentrée puisqu'il est évident qu'elle est déjà  ! D'autant plus que les modalités de travail envisagées par l'administration sont très floues : les équipes qui le souhaitent peuvent effectuer ce travail supplémentaire sous forme d'une journée de prérentrée supplémentaire le 28 août, mais l'administration va peut-être nous mobiliser 1 ou 2 demi-journées pour concertation dans le courant de l'année... : les équipes en question se verraient alors dispensées des concertations ?

Le SNUDI FO rappelle que la question des rythmes scolaires, pas abordée en CAPD, conditionne désormais énormément le quotidien des PE : changements d'horaires, relations avec les collectivités territoriales, contraintes sur les projets scolaires nées d'une tendance à la primauté des TAP...

 

sans_poste_à_l_issue_de_la_phase_manuelle.pdf

postes reserves stagiaires 2015.pdf

nouvelles affectations.pdf

postes_de_l_appel_d_offres_complementaire.pdf

complements appel d_offre Ash Matice.pdf

11 juin 2015

Une nouvelle entrée dans l’éducation nationale hors statut

Oui, il y aura bien des « apprentis professeurs » !
Pas comme vous le pensez des professeurs stagiaires, lauréats de concours !
Pas du tout.

Suite à la conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 de laquelle FO, CGT, FSU sont partis, le gouvernement a mis en place le dispositif d’apprentissage dans la fonction publique d’Etat et tout particulièrement dans l’Education nationale, le plus gros employeur (2500 apprentis sur 4000 seront dévolus à la fonction publique d’Etat- 6000 en 2016).

Les « apprentis professeurs » seront 320, implantés dans les académies déficitaires: 100 PE à Créteil, le reste dans le second degré en Guyane.


Y a-t-il un lien entre le nombre de postes aux concours non pourvus dans ces départements ?

Poser la question, c’est y répondre : dans le premier degré, sur Créteil, pour 1540 postes offerts,
il n’y a que 1611 admissibles en juin 2015.

Y a-t-il un lien avec la démolition du statut de la fonction publique d’Etat et des concours nationaux, comme cela est envisagé dans la réforme territoriale ?

Pour la FNEC FP-FO, il y a alerte : il s’agit d’une nouvelle entrée dans le « métier » hors statut.

Le gouvernement fait un double tour de passe-passe : au prétexte de « donner une chance »...

  • Il institue des contractuels moins payés que ne le sont les contractuels actuels.
  • Il autorise les recteurs à se séparer à terme des contractuels actuels, car pourquoi payer plus ?
  • Il institutionnalise un recrutement de professeurs au SMIC. Du jamais vu.
  • Il valide le recrutement de contractuels sans grille indiciaire dans les académies déficitaires.
  • Il autorise un recrutement de contractuels sans perspective de titularisation.
  • Il valide une entrée hors statut pour les professeurs et supprime l’obligation de mettre des postes
    aux concours.

Or aujourd’hui une grande partie des disciplines, en raison du traitement et de la formation en ESPE, se trouve en déficit. A ce jour, sur les 340 postes mis aux concours en allemand, il n’y a que 356 admissibles ; en anglais, sur 1225 postes, 1481 admissibles ; en lettres classiques, sur 230 postes ouverts, seuls 114 candidats sont admis...

Pour la FNEC FP-FO, ce que voudrait s’offrir le gouvernement, c’est un mode de recrutement le moins cher possible, hors statut.

Pour la FNEC FP-FO ce dispositif est porteur à terme d’écroulement du statut des professeurs.

 

Imprimer ce communiqué (PDF)

Voir l'autre communiqué de la FNEC sur l'apprentissage dans la fonction publique d'Etat, nouvelle mesure pour fragiliser le statut (3 juin)

(communiqué du 3 juin 2015)

08 avril 2015

2e réunion du CTSD rentrée 2015

Changements décidés lors du CTSD du 8 avril :

 

4 fermetures de classes supplémentaires décidées lors du CTSD du 8 avril :

Sainte-Marie-du-Mont

Gouville classe provisoire 2014-2015 retirée

Jacques Prévert Cherbourg-Octeville (4 classes fermées au lieu de 2 = fermeture d'école)

 

 

2 fermetures conditionnelles décidées lors du CTSD du 8 avril :

Villedieu maternelle

Jean Macé Équeurdreville

 

6 fermetures annulées lors du CTSD du 8 avril :

Cosqueville

Ducey maternelle

Paul Bert Querqueville

Siouville-Hague

Jean Goubert Cherbourg-Octeville

Émile Zola Cherbourg-Octeville (les deux écoles de Cherbourg ne subissent plus de fermeture en raison de la fermeture de 2 classes supplémentaires à Jacques Prévert)

 

 

Liste définitive qui sera présentée jeudi 9 avril au CDEN :

 

Fermetures (38 classes, 2 écoles) :

Buais (fermeture d'école)

Portbail

Jacques Prévert Cherbourg-Octeville (4 classes fermées au lieu de 2 = fermeture d'école)

Brecey

Ducey élémentaire

Beaumont-Hague maternelle

Courlis Querqueville

Ferdinand Buisson maternelle Tourlaville

Montebourg maternelle

Tonneville (classe provisoire 2014-15 retirée)

R.  Doisneau Cherbroug-Octeville

Sourdeval

Amont-Quentin Cherbourg-Octeville

Coquelicots Cherbourg-Octeville

Sideville-Teurthéville-Hague

Réville

Barneville-Carteret

Domjean

Auvers-Meautis-Baupte

Pirou

Saint-Pair-sur-Mer

Sainte-Marie-du-Mont

Hauts-Champs Carentan

Saint-Pois

Tanneries Coutances

Bacilly-Vains

Gouville (classe provisoire 2014-2015 retirée)

F. Mitterrand élémentaire

Isigny-le-Buat

J. Ferry Granville

Sainte-Mère-Église

J. Macé Granville

Lessay

Verne-Morinière Coutances

Saint-Amand

 

Fermetures conditionnelles (6) :

Quinéville

Virey

Villedieu maternelle

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô

Jean Macé Équeurdreville

Agneaux

 

Ouvertures (10) :

St-Aubin-des-Pr.-St-Pierre-Langers

P. et M. Curie Granville

Vesly

Sartilly

Tournesols Cherbourg-Octeville

Villedieu élémentaire

Fleury-La Bloutière

Marigny

Saint-Jean-des-Baisants confirmation de l'ouverture de 2014-15

Saint-Sauveur-Lendelin confirmation de l'ouverture de 2014-15

 

 

 

Ouvertures conditionnelles (2) :

La Croix-Avranchin-Vergoncey, Aurore Saint-Lô

 

Classe provisoire (1) :

Auderville-Jobourg (classe provisoire 2014-15 reconduite pour un an)

 

Autre mesure : Gorges-Le Plessis Lastelle ne subit pas de fermeture mais n’aura pas de quart d'enseignant supplémentaire (PDMQDC/REP)

 

Créations de quarts de postes PDMQDC (Plus de maîtres que de classes) liés à la mise en place des REP ou d’une politique de la ville (6,75 postes) :

 

Ste-Mère-Église (1/2 poste)

Périers maternelle

Picauville (1/2 poste)

Périers élémentaire

Ste-Marie-du-Mont

Claires fontaines Coutances (1/2 poste)

Chef-du-Pont

Calmette-Guérin-Verne Saint-Lô (1/2 poste)

Coulouvray-Boisbenâtre

Palliers Saint-Lô (1/2 poste)

Villedieu-les-Poêles maternelle

Montfarville

Villedieu-les-Poêles élémentaire

Réville

Bourguenolles-Lande d’Airou

St-Vaast-la-Hougue

Fleury-La Bloutière

Quettehou

Chérencé-Le Héron-Ste Cécile

Feugères-Marchésieux-St-Martin d’Aubigny

 

P. Mendès France Avranches (1/2 poste)

 

Postes de remplaçants créés sur le département :

10 postes de brigade au lieu de 13 prévus la semaine dernière (2 rattachés au REP+, 4 aux REP, 4 aux zones « politique de la ville »).

 

Fusions d’écoles :

EM et EE de Picauville

EM et EE Jean Jaurès Cherbourg-Octeville

Omonville-Gréville (fusion effective des directions)

Maupassant-Prévert et P. Mendès France Avranches (fusion officielle des directions)

 

 

24 octobre 2014

Dispositif de récupération des heures d'enseignement en dépassement des obligations de service hebdomadiaires

Parution au BOEN de la Note de service n° 2014-135 du 10-9-2014 – BO n° 38 du 16 octobre 2014.

NS n° 2014-135 du 10Annexe Dispositif de récupération des heures des TR-2.doc

10 octobre 2014

Formulaire : problème de remplacement

 

Formulaire en ligne ci-dessus ou en version papier téléchargeable ci-dessous : 

SNUDIFO50-Formulaire remplacement.pdf

 

17 septembre 2014

Plaquette EAP Emploi d'avenir professeur

Le statut d'EAP Emploi d'avenir professeur est un statut précaire que le Snudi dénonce comme inacceptable.

Ce contrat d'EAP concerne les étudiants boursiers mais leur retire le droit à une bourse s'ils touchent le salaire d'EAD !

Comment peut-on exiger que l'on fasse office d'enseignant toute une année durant laquelle on n'a également le concours à préparer et à passer, voire le M2 à valider ?

Cerise sur le gâteau : les EAP qui n'auront pas obtenu le concours ne pourront entrer dans l'Education nationale alors qu'ils auront déjà fait leurs preuves en ayant assuré une année de cours en tant qu'EAP !

Le cadre des contrats EAP sans quotité clairement fixée pose également problème...

Trouvez les réponses aux questions pratiques posées par les contrats d'EAP dans la plaquette ci-dessous :

EAP Emplois Avenir Professeurs 2014.pdf

13 septembre 2014

Obligations de service des remplaçants

arton20-ORS.jpgAvant de partir, en mars, Vincent Peillon avait cassé le décret de 1950 des professeurs du secondaire, instaurant l'annualisation de leur temps de travail.

Fin août, Benoît Hamon a lui aussi modifié les ORS (obligations réglementaires de service), pour les instits et PE  remplaçants : le décret n° 2014-942 du 20 août 2014 portant modification du décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008 relatif aux obligations de service des personnels enseignants du premier degré remet en cause le décret de 1990...

Ce nouveau décret découle de la réforme des rythmes scolaires, des activités périscolaires aux horaires variables d'une école à l'autre se déroulant pendant la journée scolaire.

Comme dans le projet de décret du 9 avril 2014,  nous avons ici, concrétisée, une remise en cause du maximum de 24 heures hebdomadaires d’enseignement (décret de 90). Les enseignants remplaçants ou sur poste fractionné seront contraints d’assurer jusqu’à 27 heures d’enseignement.

Chacun comprend que demain tous les PE pourraient être visés par l’annualisation du temps de service en fonction des projets éducatifs territoriaux.

Rappelons qu'à la suite de l'annualisation du temps de travail des fonctionnaires hospitaliers, des millions d'heures supplémentaires n'ont pas été payées ou récupérées par manque de moyens de remplacement...

Pour Force Ouvrière aucune récupération (même pondérée comme la voulait le Snuipp) ne peut compenser la perte du maximum de 24 heures hebdomadaires d’heures d’enseignement.

Il faut abroger les décrets sur les rythmes scolaires !

Concrètement, si vous êtes brigade, vous devrez comme l'an dernier pointer les heures effectuées et vérifier le calcul fait par l'administration. Il faudra également anticiper la récupération des heures effectuées en plus, pour ne pas être rattrapé par la fin de l'année car les heures non récupérées sur l'année scolaire ne seront pas récupérées l'année suivante...

post_it_je_vote_fo.png

Le SNUDI FO s'est toujours opposé à cette individualisation des rapports avec la hiérarchie, et vos représentants syndicaux SNUDI FO suivront de près ces arrangements directs entre l'administration et les collègues remplaçants. N'hésitez pas à nous demander un accompagnement pour les calculs et les démarches, et permettez au SNUDI de vous aider pleinement en votant FNEC FP FO !

Du 27 novembre au 4 décembre : 4 CLICS FNEC FP Force ouvrière

18 juin 2014

Grille ISSR

Pour 2013-2014, l'Indemnité spéciale de sujétion de remplacement n'a pas changé :

La grille taux / codes de la Dsden 50 en téléchargement ci-dessous :

Grille ISSR 2014.pdf

 

23 mai 2014

B. Hamon met les deux pieds dans les pas de Peillon !

Le ministre a choisi de s’adresser dans une « lettre aux membres de la communauté éducative », le 21 mai, aux personnels enseignants, non enseignants, parents, élèves, pour dire qu’il choisit de mener jusqu’au bout la politique de la loi de refondation de l’école. Le Premier ministre continue et aggrave la politique d’austérité en application du Pacte de Responsabilité, Benoît Hamon applique.

Ce n’est pas ce qu’attendaient les personnels de leur nouveau ministre. Ils attendaient plutôt qu’il entame les nécessaires discussions pour répondre aux revendications. Ils souhaitaient que cesse ce cycle de réformes, de décrets qui chaque jour détruisent un peu plus l’École et le statut de ses personnels au nom de la refondation.
A l’opposé, B. Hamon choisit de poursuivre les contre-réformes de ses prédécesseurs et de mettre « ses pas dans ceux de V. Peillon » comme il l’avait annoncé lors de sa prise de fonction.

Le ministre confirme dans sa lettre :

-  La généralisation en 2014 des rythmes solaires, ses 5 matinées, ses activités territoriales pédagogiques et la destruction du statut de professeur des écoles qui en découle. Et cela, alors que la réforme est rejetée, que les rassemblements se poursuivent, que la demande d’abrogation est reprise dans toutes les écoles avec l’interfédérale des personnels de l’Etat et territoriaux FO, CGT, SUD qui se réunit à nouveau le 26 mai.

-  La mise en place de l’école du socle et de ses nouveaux programmes en primaire et au collège achevant ainsi la destruction de l’enseignement disciplinaire pour faire place à un enseignement par compétences pour « une culture commune » (…) point de départ pour les élèves « pour poursuivre leur formation tout au long de la vie »*.

-  Les cycles dont celui CM1, CM2, 6ème, les conseils de cycle, mesures qui conduisent rapidement à fusionner tous les statuts des personnels pour aller vers le statut unique d’enseignants des premier et second degrés aux obligations réglementaires de service identiques et aux missions communes.

-  Au nom de l’égalité, la poursuite de la refondation de l’éducation prioritaire, laboratoire de casse du statut national, des horaires, des disciplines.

-  La refondation de la formation des stagiaires dans les écoles supérieures du professorat et de l’éducation avec un recrutement de titulaires à bac + 5 et une perte de salaire mensuel de 400 € alors qu’il manque déjà 800 professeurs de mathématiques et 25% de professeurs des écoles à la session 2014 avancée.

-  Au nom du décrochage scolaire, la politique d’inclusion c’est-à-dire la destruction de l’enseignement spécialisé (SEGPA, EREA, UPE2A, etc.). Plus de 17 000 postes menacés...

-  La poursuite de la régionalisation de l’enseignement professionnel pour adapter « l’offre de formation » aux bassins d’emplois.

Pour FO, Benoît Hamon fait un mauvais choix.

Il eut mieux valu exprimer aux personnels « sa reconnaissance dans leur engagement » en prenant en compte leurs conditions de travail et de rémunération, en respectant leur indépendance pédagogique et leur identité professionnelle, en renonçant aux décrets dont personne ne veut, en ouvrant tout de suite des discussions sur les revendications. Le pacte de responsabilité, d’économies à tous les étages se trouve confirmé dans ces mesures.

Pour FO, mettre ses pas dans et avec l’École de la République ce n’est ni la détruire, ni s’en servir comme variable d’ajustement.

FO appelle les personnels à se réunir, à poursuivre les prises de position pour dire au ministre : retrait de toutes les mesures qui s’inscrivent dans le pacte de responsabilité, augmentation du point d’indice, retrait de tous les dispositifs qui, en s’attaquant aux statuts et missions des personnels, fragilisent l’Ecole de la République. La satisfaction des revendications, c’est agir pour maintenir l’Ecole de la République.

* Projet du Conseil supérieur des programmes rendu public dans Le Monde du 12 mai 2014.

17 mai 2014

Remplaçants : l’utilisation du logiciel ARIA conduit à la baisse du montant de l’ISSR !

Le SNUDI FO 81 (Tarn) a été saisi par des collègues remplaçants au sujet de la différence kilométrique calculée par l’administration et celle qu’ils trouvent sur des sites du style mappy ou michelin.

Différence qui a un impact sur les défraiements : l’administration diminue les distances ce qui fait changer de tranche aux collègues qui, en changeant de tranche, est (beaucoup) moins indemnisé ! 

 

Une collègue qui a fait un remplacement sur l’école de Lagarrigue écrit : 

« Ecole de rattachement  à Lagarrigue 

Viamichelin (trajet le plus court) : 52 km

Mappy (trajet le plus court) : 53 km

ARIA : 49,38 km

 32 jours x 33,99€ (taux 09 pour ARIA < 50km) soit 1087,68 €

32 jours x 39,41€ (taux 17  avec calcul qui existait avant >50 km) soit 1261,12 €

Soit une différence de 173,44 €...»

 

Une autre collègue confirme: « (...) il y a effectivement des différences de km entre mappy et le logiciel.

Par exemple: Fouleux, j’ai noté 52 km et le logiciel a pris 43 km en compte.»

 

Tout cela dans un contexte où notre indice est gelé pour la 5ème année consécutive et que le montant de l’ISSR l’est depuis 6 ans ! 

 

Le SNUDI FO 81 invite tous les collègues remplaçants à vérifier leurs états 

et à comparer les distances administratives/logiciels distanciers !

 

RAPPEL: c’est bien d’école à école que la distance doit être calculée et non de commune à commune !

(l’article 4 du décret 89-825 du 9 novembre 1989 portant attribution d’une ISSR)

 

N’hésitez pas : calculez, comparez, réclamez, 

et en cas de problème contactez le syndicat

pour le faire respecter !

 

D’ores et déjà, le SNUDI FO 81 demande audience à la DASEN

à ce sujet et le SNUDI FO s’adresse au Ministère (courrier en ligne sur le site) !

16 mai 2014

Problèmes de remplacement, recours aux contractuels ... lettre au Ministre

A Monsieur Benoît Hamon

Ministre de l’Education Nationale

110 rue de Grenelle

75007-Paris

 

Montreuil, le 14 mai 2014

  

 Monsieur le Ministre,

 

Comme nous vous l’avons exprimé le 24 avril lors de l’audience avec notre fédération, la situation du remplacement devient particulièrement intenable dans les écoles.

 

Il ne se passe pas un jour sans que des centaines de classe soient sans maître faute de remplaçants, sans que des stages de formation ne soient annulés au détriment de la formation des enseignants, sans que des stages syndicaux de droit soient annulés par l’administration.

 

D’une part cette situation place les Professeurs des Ecoles devant des classes à plus de 30 élèves du fait de la répartition des élèves dans toutes les classes de l’école, de l’autre le droit à la formation n’est plus respectée et le droit syndical est de plus en plus souvent remis en cause.

 

Ainsi à Paris, la situation est particulièrement tendue : de nombreuses écoles se transforment en garderie avec 33, 35 élèves par classe, voire plus, après répartition des élèves sans enseignant. Notre syndicat départemental dénonce le manque de postes de titulaires-remplaçants (54 postes de remplaçants supprimés depuis 2010) et alerte les autorités sur la dégradation des conditions de travail dans les écoles et la fatigue des personnels générées par la réforme des rythmes scolaires.Les protestations de parents se multiplient.

 

En Seine-Saint-Denis, tout au long de l’année, le remplacement a été quasi-inexistant. Bilan : des CP sans maître pendant des semaines, des classes à 35-40 élèves… Même le remplacement des congés maternités ne s’est pas bien effectué.

 

Personne ne peut accepter que cette situation qui conduit les DASEN à recourir aux contractuels pour faire face aux besoins.

 

Cette situation nécessite que des mesures immédiates soient prises pour que les PE puissent travailler dans des conditions acceptables et que les élèves reçoivent les heures d’enseignement auxquelles ils ont droit.

 

A la prochaine rentrée, les 976 postes prévus pour accueillir 38 000 élèves supplémentaires dans les écoles ne suffiront pas. Parallèlement la mise en œuvre du dispositif « plus de maîtres que de classes » (circulaire du 18-12-2012) aboutit, dans les faits, à fermer des classes pourtant indispensables et à refuser des ouvertures également nécessaires pour y substituer des postes à profil, souvent sous forme de quotité incomplète.

 

Notre première demande d’urgence est donc l’ouverture immédiate de la liste complémentaire pour répondre aux besoins urgents en matière de carte scolaire et stopper le recours aux contractuels qui commence à être initié dans le 1er degré.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma parfaite considération.

 

Norbert Trichard

Secrétaire général

du Secrétariat national du Snudi Force ouvrière

20 février 2014

Signalez nous les non-remplacements.

Le remplacement des collègues absents est un devoir de notre hiérarchie. Le Snudi recueille les situations problématiques de remplacement :

- pour défendre un meilleur taux de remplaçants (théoriquement 10% des postes mais 8,9% dans la Manche selon le Bilan social 2012-2013),

- pour revendiquer un fonctionnement plus efficace (les croisements de remplaçants sont trop fréquents),

- pour améliorer les conditions de travail des remplaçants (réduire les déplacements).

 

Vous pouvez visionner, imprimer, mettre à disposition dans les écoles la plaquette ci-dessous :

Plaquette non remplacement (Snudifo50).pdf

 

Formulaire à renvoyer à : snudifo50@gmail.com

Circonscription :

Commune :

Nom de l'école :

Type d'école :

Nombre de classes et niveaux :

Dates du congé maladie (début/fin) :

Effectif classe :

Solution adoptée par les maîtres :

 

Remplaçants multiples (détailler) :

 

Votre email pour vous joindre :

 

Image allongee elections 2014